L'ETIQUETTE ENERGIE

Depuis le 20 Avril 2005, conformément aux objectifs fixés lors du protocole de Kyoto, la Directive Européenne 2002/31/EC sur le Label Energétique est effective et impose l'étiquetage énergétique des clim, pompes à chaleur, chauffage air-air ou pac air-eau d'une puissance frigorifique inférieure ou égale à 12 kW. L'arrêté français du 17 janvier 2003 précise les modalités d'application de cette directive ; il impose ainsi une étiquette avec des mentions obligatoires ou facultatives. Les mesures portées sur les étiquettes sont certifiées par Eurovent, un organisme international indépendant qui rassemble les fabricants de pompe à chaleur et dont l’objet est de contribuer à l’amélioration des normes de climatisation à l’échelle européenne.
Si l'on veut réduire sa consommation et se faire une idée de l'efficacité d'une clim, il est donc important de savoir lire l'étiquette énergie.


L’étiquette énergie fournie :
- Les références de l'appareil : dans cette partie, figure les références précises de l'appareil, du modèle et du fabricant.
- Le niveau de classe énergétique (A, B, C, D, E, F, G).
- La consommation énergétique annuelle en mode refroidissement.
- La puissance frigorifique et l’EER.
- Le type de climatiseur froid seul, réversible.
- La puissance calorifique et le COP.
- Le niveau sonore de la clim émis par l'appareil inscrit en dBA.

 

L'étiquetage permet de classifier les climatiseurs en 7 catégories (de A à G) en fonction de leur consommation d'électricité. Les climatiseurs ayant la meilleure efficacité énergétique bénéficient d'un label A (flèche de couleur verte sur l'étiquette). Les clim ayant la plus faible efficacité énergétique ont un label G (flèche de couleur rouge sur l'étiquette).
L'étiquette sur fond noir figure la catégorie du climatiseur. Ce qui permet de savoir si une clim paraît coûteux à l'usage.
L'étiquette énergie obligatoire vous permet de comparer également les climatiseurs entre eux.

Indication de la consommation annuelle d'énergie
Etablie sur la base d'un modèle standard, cette consommation annuelle est calculée en multipliant la puissance totale par une moyenne de 500 heures par an en mode froid et en pleine charge.

La Puissance frigorifique
La puissance frigorifique est définie comme la capacité de refroidissement en kW d'une clim, fonctionnant en mode froid à pleine charge.

 

L’EER : coefficient d'efficacité frigorifique
Ce ratio est le rapport entre la puissance frigorifique (Qf) et la quantité d'électricité absorbée (W) pour l'atteindre. Il s’exprime : EER=Qf/W
En d'autres termes, plus l' EER est élevé (A), plus l'efficacité énergétique est bonne et inversement (G).

La puissance calorifique
La puissance calorifique d'une clim est définie comme la capacité calorifique en kW d'un climatiseur, agissant en mode chaud à pleine charge.

Le COP : coefficient de performance en mode chauffage
Ce ratio est le rapport entre la puissance calorifique (Qc) d'une pac air air et la quantité d'électricité absorbée (W) pour l'atteindre. Il s’exprime : COP=Qc/W
En d'autres termes, plus le COP d'une clim est élevé (A), plus l'efficacité énergétique est bonne et inversement (G).

Voici une représentation d’une climatisation quadrisplit, une unité extérieure pour quatre unités intérieures de puissances différentes. On remarquera que la puissance calorifique totale (Qc) d'une clim restituée est bien supérieure à la puissance électrique absorbée (W) prise sur le réseau EDF. Ce rapport s’appelle le coefficient de performance (COP).